Montmailler Stephane
artiste plasticien

STEPHANE MONTMAILLER

Ne le 16 septembre 1977

27 rue Blanqui 42000 ST ETIENNE

06 12 99 78 34 mail : montmaillerstephane@gmail.com

Maison des artistes :Siret : 53437149700015-RCS : 534371497-immatriculation : 01 06 2011

 Stephane Montmailler

 – Autodidacte, pratique depuis 1999 la peinture, la sculpture, les performances plastiques et l’organisation d’événements culturels et artistiques  après des études d’histoire puis de professeur des écoles.
– I
nterventions et réalisations de projets artistiques en milieu scolaire (design, peintures, installations, fresques) et personnes agées.
Président fondateur depuis 2001 de l’association L’Art de rien pour la promotion des disciplines artistiques singulières et décalées.
Employé au Chok théâtre depuis 2003.

Expositions personnelles et festivals

2015

juin: performance et expo Festival Les sarrabandes (Charente POITOU)

juin: expo et performance festival ART INSOLITE (Perche)

juillet: expo Festival de Banne (Ardeche)

juillet : expo Salon d’art brut outsider de Rochemaure (Ardeche)

Janvier : scenographie, décors Mon Bel Oranger CIE Ondes de Chok

2014

mars: Semaine de CHOK

         Expo Ubu Roi et performances à la Fabrique de Dole (Jura)

mai: expo Bann’art 24eme édition (Ardeche)

juin: Festival courants d’art, Authon du Perche

juillet:Bann’art 24 eme

juillet:expo Rencontre d’art singulier »aux arts citoyens »

 Marsac en Livradois (Auvergne)

Septembre: performance Festival Greffon Plastique (Clermont Ferrand)

2013:

janvier:expo personnelle  » Enfantillages » Mjc Rive de gier

février :expo « Aux sources de la Bhn » HPL St Etienne

maiexpo et perf Festival « singulierement votre » Montpellier

mai : installation Festival « L’art prend le large » Sète

mai : expo Festival Bann’Art, Ardeche

juin: expo rencontre » Aux Arts Citoyens »Marsac en Livradois

juillet: Greffon Plastique , Clermont Ferrand

            Bann’art (Ardeche)

2012:

octobre: Rendez-vous à l’atelier organisation MAPRA, invité de Hervé Fogeron ( Saint Etienne)

Septembre: expo Festival Passage à l’art Les Aresquiers (34)

 Septembre:expo Un artiste, une place Roanne(42)

juillet: expo et performance La Fête de L’art à la poeterie- St Sauveur en puisaye (Yonne)

2011- la fete de l’art à la Poéterie expo et performances 

2011 Série Ubu Roi pour la compagnie Chok Théâtre

2011- Le Nec  (st priest en Jarez)

2010- festival « cultures bar- bars » expo : « C’est beau un mur quand même »

 2009 –  Chok théatre

2009- EXPO Le remue Méninges 

2008 – Le Triomphe – Saint-Etienne
2008 – Les Peres peinards – Saint-Etienne, expo: « mes petites saloperies »
2006 – Thallys Galerie – Saint-Etienne
2005 – Mediathèque Saint Exupéry – Saint Chamond

2004 – MJC des Tilleuls dans le cadre

    d’Art dans la ville – Saint-Etienne
2004 – Clef d’Voûte – Saint-Etienne
2004- Deux milles et une Tentations – Saint-Etienne
2000 – galerie Le passage – Queyrieres (43)

Autres projets personnels :

Exposition-parcours sensible: « La culture dans les champs » installations,sculpture  pour le festival du Tracteur de Cintegabelle(Midi Pyrenées) (juillet 2008 et 2009) Cie Beaudrain de Paroi

 -Performances publiques « Intimités » théâtre Hélène Dasté de Saint Etienne

-Création graphique et plastique (pochettes d’albums,affiches et enseignes)
– Création de décors et d’accessoires de théâtre

pour la Compagnie Ondes de Chok  Mon bel Oranger ; Hamlet aux champignons et La maléducation Porcine en dix simples pas 

la Compagnie des Hauts Plateaux pour  Hamlet au Musée de La Mine
– direction d’un  atelier-performance , Maison des Art de Rabbat (Maroc) festival Salon Signé Marocain 2008

– Ateliers  création plastique en direction des publics scolaires et personnes agées.

 

Expositions collectives

Avec le collectif l’Art de Rien (Collectif pluri disciplinaire décalé)
2008 –
Un pois chiche dans la tête exposition pataphysique pour enfants à la Rotonde (Ecole Supérieur des mines)
2006 - 
En soldes  exposition autour du textile à la bourse du travail
2006 - 
Vertissage invasion artistique et végétale du Chok Théâtre
2005 –
Invasion-évasion invasion artistique et aquatique du Chok Théâtre
2004 - 
Polar dans la ville appropriation d’une friche urbaine dans le cadre d’Art dans la ville
2003 – Avec la maison de la photographie :
Artistes  contre la guerre à l’hôtel Colcombet
2003 –
Les Enfants Terribles dans le cadre d’Art dans la ville

 

 Critiques :

 

 «Reliefs » par Mario Morisi,écrivain, romancier, traducteur, auteur de textes pour les catalogues de Hiroshi Nakaema, Golec & Golec, Claudy Pellaton et le regretté Pierre Pécoud.

 

Le plasticien s’entend poser la question : vous travaillez au pinceau, à la brosse, au couteau, à la spatule, à la bombe, au concept…

Avec Stéphane  Montmailler la question est : comment se fait-il que vous soyez devenu le pinceau, la brosse, le couteau, la bombe, bref l’objet et le serviteur de la matière ? qu’est-ce qui vous a pris ? comment se sont passées les négociations ? qu’est-ce qu’elle demande en échange ?

Tel est le paradoxe. « Small Cat » Montmailler n’est plus le démiurge, le sujet absolu de la création plastique, il  en devient le média ; c’est à travers lui que la matière : grillage, rouille, vin, carton, débris… s’exprime, il en est l’avocat et le metteur en scène, le Père Teresa et le X Facteur.

De sorte que le fil de fer, l’enseigne, le carton-pâte, le grillage, le placo… semblent l’avoir appelé au secours : « émancipe-nous de notre fonction, fais que nous échappions au besoin qui nous a porté au monde, donne de la noblesse à notre structure en la subjuguant, insuffle de la folie dans nos formes, donne de la majesté à notre être-invisible. »

C’est ainsi qu’il  est devenu leur pinceau, leur couteau, leur spatule. Et pour cela c’est son corps entier qui se projette aux quatre coins des murs et des greniers : araignée blonde, hybridation éclectique de Kinski et de Marais , géniteur de ces choses essaimées hors-d’usage : semence tragi-comix, rire surgelé, sperme dada.

Davantage. En s’abandonnant à la matière et à l’esprit des choses, il se glisse dans les interstices de l’urbanité : enseignes, affiches, terrains vagues, et il les subvertit pour notre bonheur.

Quant à moi, je l’aime, ce Houdini tranformiste ; il sticke, il clipse les choses à la figure du monde ; il les glosse, il les glame à la main, il leur donne des lettres de noblesse, et les détourne de l’enfer de la production, et du profit.

Et si « Small Cat » Montmailler, en toute ironie,  était pour le fil de fer, le carton pâte, la rouille et les mastic, ce que les abbés Freud, Jung et Groddeck ont été pour la conscience profonde, s’il était une sorte de Père Ubu dans l’évolution de l’incompréhension du monde à  Science-Po ?

                                                                                                                                           Mario Morisi,

 

 

« Stéphane Montmailler est aussi sculpteur mais ce sont principalement des peintures qu’il choisit d’exposer. Quoi que, sont-ce des oeuvre picturales? En effet ce jeune artiste aime la matière, toutes les matières, et c’est le relief qu’il se plait à triturer. 

Tout est prétexte au jeu, sur les mots, sur les matériaux, sur les idées.

 Les oeuvres exposée mêlent des techniques, des supports et des inspirations très variées. L’instinct y joue un rôle prépondérant, et instinctivement, on aime… »

G.Duroure- La Tribune le Progrès